Outils thérapeutiques

LES AIGUILLES D’ACUPUNCTURE

L’Acupuncture est l’art d’implanter de fines aiguilles stériles à usage unique sur des points du corps référencés ou douloureux à la palpation qui appartiennent aux grands canaux énergétiques du corps humain. C’est mon outil de prédilection.

 

 

L’ auriculothérapie

L’acupuncture auriculaire consiste à stimuler des points ou des zones réflexes situés sur le pavillon de l’oreille. Elle fait partie des micro-systèmes utilisés en acupuncture pour agir sur différentes zones du corps et les organes internes, selon une cartographie bien précise. Cet outil a pour effet de stimuler, à l’aide de très fines aiguilles ou de billes auriculaires, les systèmes naturels d’autorégulation du corps.

Le protocole NADA par exemple est une combinaison de 5 points que j’utilise beaucoup en clinique. D’abord élaboré dans une perspective de traitement des dépendances, NADA (National Detox Acupuncture Association) est aujourd’hui utilisé dans les traitements de groupe comme complément thérapeutique pour la gestion de la douleur, du stress, des troubles anxieux et des troubles du sommeil ou suite à un choc post-traumatique.

L’ACUPUNCTURE CRÂNIENNE (SCALP ACUPUNCTURE)

Avec la Méthode Équilibre, j’utilise souvent la projection du corps humain sur le crâne pour traiter des douleurs à la nuque, le long de la colonne vertébrale et dans le bas du dos. une fois les aiguilles insérées dans la zone douloureuse à la palpation, les patients sont souvent étonnés de constater un soulagement de la douleur quasi instantané.

Le Gua Sha

Le Gua Sha est une technique traditionnelle chinoise qui consiste à racler la peau. Le mot «Sha» signifie «éruption cutanée qui ressemble à des graines de millet rougeâtres» ou violacées selon l’ancienneté du blocage. Le fait de racler la peau permet de libérer la surface de la peau des agents pathogènes qui y demeurent.

Elle est utilisée par exemple au Cambodge dans le dos à l’aide d’une pièce de monnaie en cas de rhume et/ou de fièvre. Les traces de «Sha» peuvent être parfois impressionnantes.

Personnellement, je l’utilise surtout auprès des enfants en début de rhume,  toux mais également en cas de raideurs musculaires persistantes à la nuque et dans le haut du dos afin de stimuler la régénération cellulaire suite à une une blessure de type traumatique comme un accident de voiture ou en cas de migraine, en complément de l’acupuncture distale.

Les Ventouses chinoises

Les ventouses font partie des outils à la fois préventifs et thérapeutiques de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) qui visent à favoriser une meilleure circulation de l’Energie (Qi) et du Sang (Xue) dans le corps. En MTC, il y a douleur quand il y a blocage. L’application de ventouses soulage les douleurs liées aux tensions physiques reliées au stress et permet aussi de faire sortir les énergies perverses comme l’excès de Vent, de Froid ou de Chaleur vers la superficie en cas de rhume ou d’obstruction des bronches. 

Je propose cette approche en particulier chez les personnes ayant une faible tolérance aux aiguilles d’acupuncture. Je les informe que les ventouses laissent des traces roses, rouges à violacées qui disparaissent en quelques jours dû à l’effet de succion.