Qu’est-ce que le Qi Gong ?

Le Qi Gong se traduit littéralement par travail ou modelage (Gong) et souffle vital ou énergie (Qi) , ce qui fait : travail (modelage) du souffle vital (énergie).

Le terme « Qi Gong » est seulement utilisé depuis les années 1950 en Chine, pour qualifier l’ensemble des techniques dites énergétiques. Jusqu’alors on disait YANG SHENG FA (c’est le terme ancestral utilisé pour ce que nous nommons actuellement qi gong) ou « méthode pour cultiver la vie  » ou YANG SHENG : « nourrir la vie« , « entretenir la vie », « se maintenir en bonne santé », ou « nourrir en soi le principe vital ». Sous ce terme sont regroupées toutes les pratiques pour nourrir la vie : il est synonyme de Yang Xing : « nourrir sa nature profonde « .

Cet art énergétique chinois s’est constitué sous l’influence de courants philosophiques de traditions anciennes : taoïste, bouddhiste, confucianiste, chamanique et hindouiste.

J’enseigne l’école taoïste (harmoniser l’être avec son environnement et donc avec soi-même, sa propre nature).

Le qi gong (Yang Sheng Fa) comprend plusieurs composantes : la respiration, le mouvement, l’intention, différent d’une gymnastique dans le terme occidental, même si parfois, nous pouvons le retrouver sous le terme plus occidental de « gymnastique de santé chinoise » ce qui lui fait perdre son sens profond et sa particularité.